Le client

La ville d’Orlando (Floride) compte plus de 1,4 millions d’habitants et ce nombre ne cesse d’augmenter. C’est une des zones agricoles les plus fertiles de la région, qui accueille également les sièges de grandes entreprises. L’accroissement des besoins en eau implique le développement du traitement des eaux usées. De plus, le secteur est contraint par la région de supprimer le rejet des effluents traités dans les eaux de surface.

En réponse, le comté d'Orange (Floride) et la ville d'Orlando se sont mis à développer un programme de récupération raisonné des eaux. En travaillant ensemble, la ville et le comté ont créé le système de distribution des eaux recyclées de la région Est.

Le réseau de distribution chemine à travers la Floride centrale et fournit de l'eau recyclée, qui est pompée depuis le comté d'Orange et la ville d'Orlando, à une clientèle de particuliers et de commerçants. En tant que premier programme de réutilisation autorisée en Floride, et un des plus importants du pays, le système fournit environ 100 millions de litres d'eau recyclée par jour pour l'irrigation des cultures.

Le défi

Le principal défi du projet n’est apparu qu'après la création du système. Quatre stations de pompage différentes sur le circuit fonctionnaient de fait en même temps, créant une rivalité pour approvisionner le réseau en eau et provoquant des problèmes de pression et de maintenance.

« Nous avions dû faire communiquer ensemble trois appareils différents pour que le système fonctionne correctement », affirme Guy Mecabe, Responsable duTraitement des eaux usées de la Ville d’Orlando. Mais malgré ces efforts, les agents ne recevaient les valeurs mises à jour de chaque appareil que par téléphone et en cours de semaine, explique-t-il. « Cela démontre la difficulté à prendre les bonnes décisions avec des données fournies
occasionnellement. »

La ville et le comté « revendent » l’eau pour l’irrigation issue de ce traitement, « et leurs bénéfices sont uniquement basées sur la quantité fournie au circuit, » affirme Mecabe. « Il y a eu plusieurs exemples où les recettes d’une municipalité étaient impactées par rapport à d’autres, qui sous la pression délivraient plus de quantités. Par exemple, si le comté d’Orange a un niveau de pression plus élevé qu’une autre ville, de ce fait la ville ne fournissant pas d’eau ne collectait aucune recettes pour cette période », déclare Mecabe.

Les responsables du système devaient collecter les données de toutes les Supervisions et des Systèmes d’Acquisition de Données (SCADA) provenant de chaque station de pompage et les afficher sur un seul écran IHM (Interface Homme Machine). Cette solution permettrait aux agents de visualiser le statut de chaque pompe, les positions des valves, quantité, niveaux des cuves, et la pression de chaque station de pompage afin de prendre les bonnes décisions opérationnelles et de maintenance.

Contactez-nous

Nous offrons des remises spécifiques pour les Intégrateurs

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

connexion

Merci d'utiliser vos informations de connexion reçues par email pour vous enregistrer.

  or   Créer un compte

Mot de passe oublié ? |  Identifiant oublié ?

×

Enregistrez-vous


Il s'agit d'un module d'enregistrement rapide. Merci de vous inscrire pour accéder aux téléchargements et documents produits spécifiques.



  or   Login
×